Juste un autre petit pas vers l’avant

Ce post sera un peu plus volumineux que les autres, pipi break optionnel.

Bon. Pour la plupart des gens ce ne sera pas une surprise, mais je crois nécessaire de mentionner que je suis athée, ou nonthéiste si je veux suivre une nouvelle mode. Pas la version soft qui lit son horoscope de temps en temps avec un attrait détaché; pas la version qui souhaite secrètement avoir tort; pas la version non plus qui croit au destin, à la Providence (je mets le  »p » en majuscule par habitude) que tout arrive pour quelque chose. Pourquoi? Parce que ça nous réduit en tant qu’espèce.

Je viens de terminer la lecture du livre  »The god delusion » de Richard Dawkins (http://richarddawkins.net/). En passant, je conseille ce livre à tous, que vous croyez ou non, que le sujet vous touche ou non. Je suis maintenant rassuré. Je ne suis pas le seul. C’est drôle à dire, mais d’avoir raison et de se sentir isolé est aussi ridicule qu’effrayant. Si vous avez moindrement sursauté en lisant la dernière phrase, je vous rassure c’est voulu. Comment je peux faire cette affirmation alors que je n’ai pas de preuve de ce que j’avance? Pourquoi je brise cette trève polie du respect du choix et l’opinion de l’autre? Pourqui me pends-je? (sic* pour la grammaire) Parce que, à l’évidence en 2009, ça ne fait pas le poid. 

Je vous avertie tout de suite, en tant qu’occidental, je n’inclus dans mes propos que mon point de vue. Je ne suis pas assez prétentieux pour faire parler les autres. Je peux comprendre les premiers homo sapiens sapiens qui devant une tempête d’éclair se sentaient impuissant et croyaient qu’il y avait une puissance supérieure en jeux. Je peux comprendre que les peuples de Mésopotamie qui vivaient dans un oasis dans un territoire désertique croyaient à une quantité de dieux devant ces miracles quotidiens. Je peux comprendre les Grecs anciens qui devant une curiosité alors inégalée se buttaient à une foule d’obstacles technologiques ce qui leurs permettaient de savoir que les éclairs étaient causés par le frottement des nuages (pas mal quand même) mais que la pluie était causé par le surplus de nuage que le soleil n’avait pas eut le temps de manger; que la Terre était définitivement sphérique mais qu’elle était le centre de l’univers: le soleil n’est pas mesurable a l’oeil nu et on s’entendra que de penser qu’une sphère plusieurs centaines de fois plus grande que la Terre nous réchauffe grâce à des réactions nucléaires perpétuelles (bon c’est pas tout à fait ça, mais quelques milliards d’année c’est long) n’est pas évident à comprendre même aujourd’hui sans être expert. Je continue en passant outre la religion des Romains qui est une copie quasi-exacte de la religion des Grecs. Jusqu’ici, il y a un dieu, une déesse, une manifestion anthropomorphique** pour tout et rien. Puis, viens en scène les religions que les anglosaxons appellent  »Abrahamic » le judaïsme, les christianismes et en poussant un peu dans le temps la religion de l’islam, qui ont rejetées pour absurde que le monde soit peuplé des dieux parce qu’il n’y a qu’un dieu***. Dans le livre mentionné plus haut, une phrase m’a sérieusement fait passé pour fou dans le métro alors que l’auteur dit que  »toutes les religions monothéistes ne sont qu’à un pas d’être athéistes. » Sérieusement c’est tout un progrès que de passer de plusieurs centaines de dieux à un seul. (Les chrétiens ont tout gâché de ce progrès avec les anges et les saints, mais on n’arrête pas le progrès pour autant) Puis, à mesure que nous avançons dans le temps, dans le progrès, en faisant connaissance avec notre Monde, en regardant toujours plus loin en distance dans l’univers, mais aussi en distance dans l’infiniment petit, la/les religion(s) sont vu pour ce quelle(s) est(sont), de la littérature ancienne, du folklore, une curiosité historique.

Et c’est ici, que je commence à avoir tort.

C’est mon impression, mais plus on s’affranchit des religions plus le fossé se creuse, plus les dogmes,bien…, deviennent dogmatique. J’entends dejà quelques commentaires du genre:  »les athéistes aussi le deviennent. » Voici ma réponse, oui c’est vrai. Vous (personnes qui croyez en une religion ou une autre) ne pouvez pas imaginer la peine que j’ai de voir mes semblables se détruire pour un livre de fictions, une série de rites ou parce que leur dieu d’amour n’est pas le même que l’autre; ou de voir des parents élever (j’ai failli utiliser le terme empoissonner, mais je ne voulais pas me faire critiquer et être taxé d’être insensible) leurs enfants dans une religion (n’importe laquelle) alors qu’ils ne savent pas encore ce qui forme la pluie, les éclairs et que la Terre est non seulement une sphère qui tourne autour du soleil, mais surtout que nous faisons parti de la plus grande abhération, miracle(?), que l’univers a connu jusqu’à présent. Est-ce que en employant le mot miracle je me contredis? Je pense plutôt que je fais le même réflexe que les premiers homo sapiens sapiens; j’utilise un concept connu en attendant que nous trouvions une réponse à cette question. Mais, attendez-vous pas à ce que j’érige des statues et que je limite vos droits et libertés pour autant. On a 160000 ans de freinage à rattrapper.

 

*ça veut dire oui en latin, dans le sens  »eh oui » j’utilise telle expression ou telle tournure de phrase.

**ça veut qu’on donne un forme humaine à une manifestion qui ne l’est pas ou qui ne devrait pas l’être. Par exemple, le dieux des chrétiens est souvant représenté par un espèce d’homme blanc, à la barbe blanche. 

***je vais mettre ce mot en minuscule, comme je mets le mot licorne, fée, ange, en minuscule.

Publicités

2 commentaires

  1. je sais pas si tu as eu le temps de lire mon LJ post que je t’avais parlé mais to make a long story short, we again walk the same path, http://soulcypher.livejournal.com/210480.html ta juste a logger ton Artoo account. Et evidement mon blogg http://www.shieldofglass.blogspot.com/

    Science speed.

    J'aime

  2. bon j’avais ecris un reply et pour une raison que je ne peux comprendre ca pas pris donc PRISE 2:

    Je ne sais si tu as eu le temps de lire mon LJ post http://soulcypher.livejournal.com/210480.html (juste a logger sous ton user) mais to make a long story short: maintenant comme biens des fois dans nos vies, nous marchons a travers les memes monts et vallées.

    Ubi Dubium Ibi libertas…and from there its just a short trip to seeing the seems on the mask of the watchmaker!

    J'aime


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s