Drôle de printemps

Alors que mon année 2010 s’annonçait des plus merdiques, depuis le 1er avril, je n’en suis plus certain. Ma soeur semble en voie d’aller mieux et je ne suis plus célibataire.

Commençons par ma soeur.
Après six hospitalisations, deux infections majeurs, une atteinte grave à ses reins, elle commence un nouveau traitement qui lui promet un meilleur avenir. Bon, le traitement est techniquement de la chimiothérapie, mais il fonctionne depuis 30 ans. Aussi, elle rencontre des gens qui sont atteints du lupus et qui ont des vies. En tout cas, pour moi ça fonctionne.

Fin du célibat
J’étais dans party de job à la fin mars dans un bar qui s’appelle l’Edgard. Ce n’est pas mon genre d’endroit et ça tombe assez bien, l’endroit ne m’affectionne pas particulièrement non plus. C’est une place de cruise et c’est ce que j’ai fait. Sans succès. Sauf à la sortie des toilettes, vers 1:45, une espèce d’inconnue m’a léché la face.
C’est là que j’ai paniqué. Je suis parti en sauvage sans dire bonsoir aux autres, franchement dégouté. De ma conduite envers moi-même surtout, mais aussi des choix que j’avais dans le passé. Je suis rentré chez moi. Ai pris une douche et j’ai voulu blogué l’aventure. Durant la douche, comme tous les jours d’ailleurs je dois repousser un sujet récurrent. Aussitôt que je me lave les cheveux, j’avais une penser pour elle. C’était a-u-t-o-m-a-t-i-q-u-e. Cette fois là, j’ai laissé aller. Par la suite j’ai pris mon courage à deux mains, ma bouteille de Jagermeister à la bouche et je lui ai écris.

Le lendemain matin, j’ai un texto qui provient Javiera. Pas certain de ce qui ce passe, je regarde mes messages envoyés et effectivement, il y en a un pour elle. Histoire courte parce que j’aurais un post complet sur la première d’avril, dans la nuit de jeudi à vendredi de la semaine suivante, on s’embrassait pour la première fois.

La suite demain.

Publicités