De l’autre coté du monde virtuel.

 

(C’est un vieux post, depuis que j’ai commencé mes cours, je ne joue plus mais l’histoire est toujours vraie.)

Confession. Je suis de ceux qui jouent au jeux World of Warcraft. Rien d’original jusqu’ici, nous sommes plus de 10 millions à le faire! Dans le courant du jeux, il arrive un moment où il faut joindre une guilde, un de espèce famille, pour avancer et s’entraider dans le jeux. Le nom de ma guilde (noter le possessif) est Knights who say Ni, nom pris du film The holy grail de The Monthy Python, et les gens sont agés de 12 à 55 ans. À tous les jours les interactions sont fréquentes et le lien entre les membres deviennent de plus en plus amicaux. Bien entendu il y a aussi des chicanes, du drame et l’occasionnel flirt mais ce ne sont que des gens que je ne connais pas, que je n’ai jamais vu et qui ne sont que des personnages, que des pixels sur mon écran.

Au mois de juin, je me décide après un harcèlement quasi-quotidien de joindre le site internet de la guilde pour avoir les nouvelles et les astuces des autres membres de la guilde. Dans le forum, il y a une section où les gens se présentent et où l’on peut voir leur photo. Je l’avoue, apprendre que le personnage appellé Gilgadir est en fait un marine américain à la retraite qui s’appelle James, qui est veuf à 55 ans, ajoute une nouvelle dimension au jeux. Aussi, qui dit guilde dit aussi maître de la guilde et son profil y est aussi. C’est une fille de 28 ans, paraplégique qui a une déformation de la colonne vertébrale qui reste dans le Tennesse. Je venais de comprendre pourquoi malgré sa supériorités d’équipement et de temps de jeux pourquoi elle ne performe pas aussi bien que les autres… Cet événement à un peu changer la nature même du jeux.

Dernière étape avant le point que je veux faire, je leur parle maintenant régulièrement. De vive voix! Dans certaines circonstances il et préférable de se parler, c’est beaucoup plus rapide de dire « je suis en train de mourir » que de le tapper au clavier. Donc, je connais la voix, le visage et parfois des détails personnels de ces gens-la et ça change le jeux complètement! Ça ajoute une dimension intéressante, mais c’est aussi un peu bizarre de se faire connaître par des gens qui au départ je n’avais que très peu de chance de rencontrer. Le mois dernier, un des membres est mort. Après le choc et la surprise nous avons été surpris d’un certain vide dans la quotidienneté qu’il a laissé. Son fils est aussi membre de la guilde et depuis ce temps, on en prend soin. Il a 12 ans et joue peut-être une fois par semaine, mais pendant ce temps on lui parle, l’aide avec le jeux et surtout on fait en sorte qu’il sente que nous sommes un peu sa famille, aussi. La plupart du temps, il ne joue même pas, il ne fait que passer et parler un peu.

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s